• Comment construire une séance d'Histoire? (Ex: séance sur le protestantisme)

    Règle n° 1: Pour apprendre l'Histoire aux élèves, il est nécessaire de leur faire construire celle-ci par la confrontation de plusieurs documents dont l'origine est connue. Un document dont on ne connait pas l'origine, ne peut pas être utilisé car son authenticité ne pourra pas être vérifiée. Le fait d'être dans un manuel scolaire n'est pas un critère suffisant si aucune source n'est citée.

    Règle n° 2: Se renseigner sur les concepts à enseigner en lien avec les programmes et travailler le contenu pour choisir les documents utiles pour la réflexion et la construction de la leçon.

     

    Exemple avec la première séance sur la réforme protestante et Luther. 

    Ce que disent les programmes

    Thème 2 Le temps des rois »  Les figures royales étudiées permettent de présenter aux élèves quelques traits majeurs de l’histoire politique, mais aussi des questions économiques et sociales et celles liées aux violences telles que les guerres de religion et le régicide.

    Impossible d'aborder les guerres de religion sans parler du début du protestantisme et de ce qui oppose les protestants aux catholiques.

     

    Voici quelques éclairages  sur les évènements qui ont bouleversé cette période historique ainsi que des propositions de documents à voir avec les élèves.

    La naissance d'une nouvelle confession chrétienne: le protestantisme.

    Ce qu'il faut savoir:  Luther moine, prêtre et professeur de théologie allemand avait voué sa vie à l'étude de la Bible, il la lisait donc souvent. Très préoccupé par la question de son salut comme beaucoup à l'époque , il tombe un jour sur un passage du nouveau testament d'une lettre de Paul aux chrétiens de Rome qui dit: "Car nous pensons que l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi » (Romains 3:20, 23-24,28). Il réalise que c'est uniquement par la foi qu'il sera sauvé. Pour lui, c'est une véritable révélation qui l'apaise beaucoup.

    Mais  l'église catholique connaissait de nombreux abus notamment celui du trafic des indulgences  qui promettait le pardon de ses fautes et le salut après la mort contre une somme d'argent prédéfinie en fonction de la faute commise car l'église catholique avait besoin d'argent pour financer la construction de la basilique saint Pierre de Rome . 

    fiche élève 1

    Pistes pour travailler le protestantisme, les guerres de religions

     

    Tout cela révolte Luther qui ne tient pas à sortir de l'église catholique mais souhaite la réformer. C'est d'ailleurs pour cela que son mouvement religieux s'appellera la Réforme et qu'encore aujourd'hui on parle de l'église réformée. C'est ainsi qu'il accroche sur les portes de l'église de Wittenberg le 31 octobre 1517, un écrit en latin, de 95 thèses qui dénoncent et démontent un à un par des arguments théologiques, ces fameuses indulgences. Il s'agit d'un écrit qui expose clairement les conditions, selon Luther, de la rémission de ses péchés , il remet en cause un salut vendu contre de l'argent et non dans une vraie démarche de regret et de réparation notamment par l'aumône aux plus pauvres et critique donc ouvertement les indulgences. Mais il reconnait encore l'autorité du Pape.  Voici un extrait traduit de la 86 ème thèse: :

    De même: pourquoi le pape, dont les richesses sont aujourd'hui plus grosses que celles des Crassus1 les plus opulents, ne construit-il pas la seule basilique Saint-Pierre avec ses propres deniers plutôt qu'avec ceux des pauvres fidèles?"

    Pour  voir le texte intégral des 95 thèses  en français   ICI

    fiche élève 2

    Pistes pour travailler le protestantisme, les guerres de religions

     

    Cet écrit, grâce à l'imprimerie va se répandre très vite dans les milieux érudits (il faut savoir lire le latin) et dans toute l'Allemagne, déclenchant la colère du pape Léon X. Il  écrit donc un texte officiel (une bulle pontificale) le 15 juin 1520 qui condamne les erreurs de Luther,  le menace d’excommunication et lui donne 60 jours pour se rétracter.

    Dans une société en grande majorité catholique, où tout tournait autour de l'église,  l'excommunication était une arme très puissante car non seulement elle vouait la personne croyante à la damnation éternelle car elle la privait des sacrements nécessaires à son salut  mais elle la coupait de ses relations car c'était très mal vu de fréquenter quelqu'un d'excommunié. La personne  risquait donc d'être totalement isolée. De plus Luther était prêtre, il ne pouvait donc plus célébrer une messe.

    En signe de refus, Luther brûle publiquement la lettre du Pape.   

    fiche élève 3

    Pistes pour travailler le protestantisme, les guerres de religions

    Luther, par cet acte de rébellion rompt définitivement avec sa hiérarchie, considérant en effet, qu'il est dans son bon droit et qu'elle est dans l'erreur. Il demande à sa hiérarchie de lui prouver par la Bible qu'il a tord.  

    Pour lui, « chacun (est) maître d'interpréter à sa guise l'Écriture (la Bible) , (peut) en faire à soi-même ses dogmes ». Chacun est en fait son propre prêtre. Il affirma également qu’il n’y avait plus besoin d’acheter des “Indulgences pontificales” pour gagner son paradis.

    C'est une véritable révolution à l'époque où tout passe par les prêtres.

    En représailles, le  pape excommunie Luther le 3 janvier 1521. 

    Mais Frédéric de Saxe, puissant prince allemand, fondateur de l'université où enseignait Luther, estima ce jugement infondé, Luther n’ayant pas été entendu par des juges impartiaux ni convaincu d’erreur. Il obtint de Charles Quint que Luther fût invité et entendu à Worms, à l’occasion de l’Assemblée des Etats de l’Empire (Diète). L'envoyé du pape fit à cette occasion un long discours et s'il fut convenu que Luther devait venir s'expliquer, l'empereur Charles Quint décida toutefois de mettre  sous séquestre les écrits de Luther . Il fit  une déclaration réaffirmant sa fidélité à la foi catholique et condamna Luther.

    Le prince de Saxe fait alors enlever Luther pour le mettre en sécurité dans son château de la Wartburg.  Il lui permet ainsi de poser les jalons d'une nouvelle confession chrétienne: le protestantisme et devient le premier prince de l'Empire germanique  protestant ou huguenot. 

    Beaucoup d'Allemands sont favorables aux idées de Luther et même Charles Quint finira par accepter la Réforme sous la pression populaire, après de nombreux soulèvements.

    Petite précision également face au succès de la Réforme en Europe, le pape décidera de réformer l'Eglise (la Contre-Réforme) et Jean Tetzel (cf fiche sur les indulgences) et ses méthodes seront désavoués par sa hiérarchie

    Fiches élève sur la différence Catholiques/Protestants

    Comment construire une séance d'Histoire? (Ex: séance sur le protestantisme)

    Comment construire une séance d'Histoire? (Ex: séance sur le protestantisme)

    Attention dans le diaporama en PDF, je n'ai pas modifié la fiche mais il y avait quelques inexactitudes qui ont été modifiées ci-dessous

    Comment construire une séance d'Histoire? (Ex: séance sur le protestantisme)

     

    Et pour finir voici la carte mentale qui résume tout ce qui a été appris.

    Comment construire une séance d'Histoire? (Ex: séance sur le protestantisme)

     

    Et  le diaporama récapitulatif

    Télécharger « diaporama histoire réforme.pdf »

    ---------------------------------------

    Pistes pour la suite

    Cette séance n'est que la première, la deuxième aborde le problème des guerres de religion et la 3 ème l'apaisement avec la venue au pouvoir d'un ancien protestant Henri IV. 

    Attention à plusieurs choses. Les guerres de religion sont avant tout politiques. Les rois de France sont des souverains chefs de l'église catholique de France et voient d'un très mauvais oeil la liberté d'opinion des princes protestants car ils peuvent contester leur autorité ainsi que la dîme (impôt prélevé par l'église catholique) . De plus, de grandes familles comme celle des De Guise (catholique) et celle des Bourbon (protestante) se battent pour avoir l'influence du roi . Tout cela dégénère plusieurs fois en bain de sang. 

    Attention aussi à certains titres erronés comme un roi protestant au pouvoir. Il était inconcevable qu'un protestant soit à la tête du royaume de France car le sacre se faisait sous le rite catholique. Henri IV est obligé de s'engager à devenir catholique (et c'est ce qu'il fera) s'il veut devenir roi. Le problème est qu'ayant abjuré la foi catholique plusieurs fois (6 fois ) , il n'était pas très crédible pour les gens de l'époque.

     

    Un lien pour approfondir ICI

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Mai à 09:15
    Attention, il y a une coquille dans la carte mentale Clavin au lieu de Calvin. Je ferai une modification dès que j'aurai le temps.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :